Published On: mer, Nov 23rd, 2016

Les cellules de PALU-Kinshasa vibrent au rythme de la campagne du RECIC

Animateur du RECIC devant les cellules de PALU

Animateur du RECIC devant les cellules de PALU

La stratégie de sensibilisation du Réseau d’Education Civique au Congo touche toutes les couches de la population. Hommes, femmes, jeunes, écoles, églises, marchés, rues, partis politiques, … ne sont pas épargnés par la campagne de sensibilisation autour du processus électoral lancée par le RECIC depuis le 04 Novembre 2016.

Grâce aux stratégies mises en place par le secrétaire exécutif du RECIC, Jean-Michel MVONDO et son équipe, aucune des catégories des cibles visées n’est écartée de la sensibilisation.

Une animation, pas comme les autres, c’est celle des étudiants de l’INA, animateurs du RECIC qui ont choisi comme cibles, les cellules de PALU (Parti Lumumbiste Unifié), parti cher au patriarche Antoine Gizenga. Tam-tam, danses, chansons étaient au rendez-vous. Gladys Gizenga, petite fille du patriarche et ses amis de l’Institut National des Arts (INA) ont fait vibrer les cellules de PALU de la ville de Kinshasa. Avec leurs mégaphones et boîtes à images en mains comme outils de sensibilisation, ils ont sillonné les coins de la ville où PALU est installé.

Les animateurs sont déterminés à atteindre le cap déjà dès la première phase de cette campagne afin de répondre au besoin des partenaires Counterpart International, Usaid et Ukaid.

Service comm. et Relations presse/Recic

About the Author

Copyright © 2016. RECIC ASBL. All rights reserved. Produit par Agence Tekaplus